Retour à l'accueil
Accueil  >  Actualités  >  Toutes les actualités  >  PACS
Afficher/Masquer

Forte motivation des structures de santé et des radiologues pour le PACS Midi-Pyrénées

Plus d’une centaine de professionnels de santé et de responsables administratifs ont participé mercredi 14 Novembre au lancement du PACS Midi-Pyrénées, un ensemble de services fonctionnels et supports pour l’interprétation, l’archivage, la diffusion et le partage d’imagerie médicale. 

Le lancement du PACS Midi-Pyrénées, organisé par le GCS Télésanté Midi-Pyrénées, a été très favorablement accueilli par tous les participants, réunis dans l’amphithéâtre de l’Institut Européen de Télémédecine, à l’hôpital Purpan, et dans plusieurs établissements de santé reliés en visioconférence. Plus d’une centaine de radiologues, directeurs d’établissements publics et privés, directeurs des systèmes informatiques et ingénieurs, cliniciens, cadres de santé en radiologie et membres des réseaux de santé ont assisté à la présentation des services PACS mutualisés, RIS et support à la Téléradiologie.

Table ronde sur les services PACS

Le constat : retard d’équipement et difficultés d’échange

Le Professeur Louis Lareng a souligné l’importance du PACS Midi-Pyrénées, pour notre région et pour le déploiement des pratiques médicales de télémédecine. « Les technologies PACS sont matures. Mais peu d’établissements de santé, notamment dans le secteur public, et de petits cabinets de radiologie disposent des moyens financiers et techniques pour acquérir et maintenir un tel équipement. » a exposé l’administrateur du GCS Télésanté Midi-Pyrénées, en soulignant également que l’acquisition de son propre PACS ne représente pas une solution d’avenir.

En effet, les différents systèmes PACS communiquent difficilement entre eux. « Les systèmes mis en place ne sont pas adaptés aux pratiques médicales, qui impliquent aujourd’hui des échanges très fréquents et volumineux entre les professionnels de différentes structures. » Résultat, les structures équipées de PACS locaux se heurtent encore souvent à des difficultés importantes pour échanger leurs images médicales lors d’une demande de télé-expertise, de réunions de concertations ou encore pour assurer le suivi des patients.

L’avenir proche : un accès fluidifié aux images médicales

Face à ces limites financières, techniques et organisationnelles, le projet de PACS Régional présente un grand intérêt pour tous les acteurs de santé, dans les services et centres de radiologie comme dans les services cliniques. « La mise en place du PACS Midi-Pyrénées va permettre une amélioration de la prise en charge des patients grâce à un accès facilité à l’ensemble des images médicales et à l’antériorité radiologique au sein d’une structure et entre différentes structures. » a annoncé le professeur Louis Lareng.

Le PACS Midi-Pyrénées joue un rôle important dans l’amélioration de l’organisation des soins et le Directeur Général de l’Agence Régionale de Santé, Monsieur Xavier Chastel, a apporté tout son soutien. « Je vous assure que l’ARS souhaite vous soutenir dans cette démarche et vous accompagnera financièrement. » a déclaré Xavier Chastel.

Discours du Pr LARENG

Le choix parmi cinq catégories de services proposés et une souplesse d’engagement

Le GCS Télésanté Midi-Pyrénées a présenté l’ensemble des services fonctionnels et supports proposés pour l’interprétation, l’archivage, la diffusion et le partage d’imagerie médicale (accéder à la présentation).  Les structures non-équipées pourront accéder, via les services PACS, à un système fiable et performant avec un coût mutualisé. Pour les structures déjà équipées, les services d’archivage neutre permettront de répondre aux obligations réglementaires et aux évolutions technologiques, tout en facilitant l’interprétation d’images issues de différents systèmes. Les services échange et partage permettront, entre autres, de renforcer le lien ville hôpital puisque les prescripteurs pourront visualiser les images médicales et les comptes rendus de radiologie de leurs patients très rapidement.

Lors des tables rondes qui ont suivi, de nombreux intervenants ont souligné l’adéquation de ces services par rapport à leurs besoins et la souplesse du système conçu par l’équipe projet du GCS Télésanté Midi-Pyrénées en collaboration avec les représentants des radiologues et des structures de santé. Chaque structure adhérente au groupement de commandes s’engage, de manière ferme ou potentielle, sur la ou les catégories de services dont elle a besoin, puis commande les prestations qui la concernent dans le catalogue de services, à la date de son choix et à la hauteur de ses besoins.

La force d’une mobilisation massive

« Quelle satisfaction de voir un projet aboutir. » a confié lors du lancement le Docteur Laurent Tréluyer, qui faisait partie du jury lorsque le projet de PACS Midi-Pyrénées avait été sélectionné, fin 2011, dans le cadre du programme de Soutien aux Techniques Innovantes Coûteuses (STIC-PACS) du Ministère de la Santé. La mobilisation massive des établissements de santé avait  impressionné le jury. Seules 5 régions, en métropole et dans les territoires d’outre-mer, avaient été retenues dans ce programme destiné à rattraper en partie le retard de la France (une enquête de la Commission Européenne sur la e-santé classait en avril 2011 la France en vingt-huitième position sur trente Etats pour la mise en œuvre dans les hôpitaux de PACS). Le PACS Midi-Pyrénées s’inscrit dans les projets les plus avancés.

Le GCS Télésanté Midi-Pyrénées va maintenant débuter la phase de consultation jusqu’à la fin du premier semestre 2013, en vue de sélectionner l’opérateur PACS. « Plus les adhérents seront nombreux, plus nous pourrons peser face aux industriels pour bénéficier de tarifs attractifs et faire évoluer leurs solutions par rapport aux fonctionnalités métier essentielles pour nous. » a rappelé le Professeur Louis Lareng. Le PACS Midi-Pyrénées devrait être opérationnel à partir de fin 2013.

Accéder au discours du Professeur Louis Lareng

Afficher/Masquer
 
 

Vous disposez d'une carte CPS
 
Vous ne disposez pas d'une carte CPS